Aurangabad : à la découverte des grottes d’Ajanta et d’Ellora

PLANIFIEZ VOTRE VOYAGE

Visiter Aurangabad 

Alexandra et moi sommes arrivées à Aurangabad le samedi 5 Septembre, prêtes pour entamer notre road trip indien #IndiaSomeday #YouWanderWepay! Après un diner copieux et savoureux, nous passions la première nuit de notre séjour à l’hôtel Oberoi, un hôtel au confort correct avec un personnel sérieux et disponible.
Nous n’avions qu’une journée pour explorer les beautés de la région et par cela j’entend les grottes d’Ajanta et Ellora car la ville d’Aurangabad en elle-même n’a rien à envier à un chantier d’ouvrier; poussiereuse et désorientée, Aurangabad city n’est définitivement pas à la hauteur du charme de ses grottes.

Visiter Aurangabad – Cette programme aura  intéressante pour vous .

1 . Grottes d’Ajanta

Après un périple en voiture de 104 km depuis Aurangabad, nous arrivions enfin aux Grottes d’Ajanta. Nous avons profité de ce long trajet en voiture pour nous arrêter en chemin et prendre un parfait petit-déjeuner indien dans un restaurant familial installé au bord de la route.DSC_0111A notre arrivée, notre chauffeur nous arrêta au point de limite des voitures. Un bus nous attendait pour nous mener aux grottes pour un voyage de 4 Km. L’accès aux grottes d’Ajanta requiert de verser la petite somme de 250 roupies pour les étrangers (comme nous) mais les indiens n’ont que 10 roupies à verser (bonjour la discrimination!). Un extra nous a été demandé pour l’utilisation de notre caméra, ce qui nous a semblé un poil abusif raison pour laquelle nous avons subtilement éviter de payer cette somme superflue.DSC_0165

Les tickets en mains, nous devions encore passer devant la sécurité, puis au point de check des billets avant d’enfin pénétrer au coeur du site historique. En guise de cadeau de bienvenue, un nombre incalculable d’escaliers à monter nous attendait bien sagement pour démarrer notre aventure. Pour les plus paresseux, des “dobbie-wallas” proposent gentiment leur service; ils vous invitent à vous asseoir sur un chaise qu’ils portent à deux pour vous mener au sommet. Tel un roi ou une reine sur votre trône, vous évitez ainsi une montée sportive mais en contrepartie vous participez sans aucune honte à une forme d’esclavage moderne.

Les 29 grottes d’Ajanta, creusées à l’époque gupta (Ve et VIe siècles), vers 200 av. J.-C sont composées de 24 monastères et 5 temples, occupées à l’époque par 200 moines et artisans. Alexandra et moi nous sommes longuement attardées à contempler la beauté de ces grottes d’une autre ère, décorées de sculptures et de gravures qui illustrent la vie de Bouddha. En effet, il est important de noter que l’ensemble des peintures et sculptures d’Ajanta sont des chefs-d’œuvre de l’art religieux bouddhique qui ont exercé un rayonnement considérable. Elles marquent le début de l’art classique de l’Inde.

L’histoire dit que les 29 grottes ont été abandonnées en 650 apr. J.-C. en faveur d’Ellora. Et on peut comprendre pourquoi! Bien que magnifiques, les grottes d’Ajanta ne sont pas comparables aux merveilles d’Ellora. Après être tombées dans l’oubli, il faut attendre 1819 pour que les grottes d’Ajanta soient redécouvertes au cours d’une partie de chasse au tigre menée par des Anglais.

2 . Grottes d’Ellora

ellora

Les grottes d’Ellora comptent trente-quatre monastères mais malheureusement faute de temps, nous n’avons pu qu’en explorer qu’une infime partie.

Ellora, avec sa succession ininterrompue de monuments, est un complexe artistique unique, et représente un remarquable exploit technologique à l’ère du Moyen äge indien de par sa succession de monuments aménagés sans interruption entre 600 et 1000. A la différence de l’architecture des grottes d’Ajanta, les peintures et sculptures d’Ellora ne sont pas l’expression d’une seule croyance, mais celle des trois principales religions de l’Inde ancienne: le bouddhisme, le brahmanisme et le jaïnisme. L’ensemble des sanctuaires religieux illustrent l’esprit de tolérance caractéristique de l’Inde ancienne. Le site d’Ellora est un lieu avec une porte universelle où chaque religion a pu installer ses sanctuaires et communautés sans discordes avec les voisins.

Nous avons commencé notre découverte des grottes d’Ellora par la grotte 16, issue du groupe brahmanique, la plus populaire et sans nulle doute la plus impressionnante des 34 que compte le site. La grotte 16, consacrée au Dieu Shiva, aussi connue sous le nom de la Kailasa est un temple shivaïte qui reflète l’exemple même du temple indien creusé dans la roche en raison de ses proportions impressionnantes et de son magnifique décor scuplté.

Pour la petite anectode linguistique, la Kailasa tire son nom de la montagne dont le temple était originaire dans l’Himalaya, le pic neigeux de Kailasa. Elle porte le numéro 16 car le temple tout entier est soutenu par 16 pilliers.

En explorant le grotte, Alexandra et moi avons pu admirer la sculpture majestueuse représentant Ravana tentant de gravir le Kailasa. Cette image symbolise toute la puissance de la maitrise des techniques architectiurales de l’époque et représente un point de référence pour tout l’art indien.11951257_923711631032728_5193040927132453764_nCette visite de la grotte 16 a été marquée par une pluie torrentielle qui nous a surprise alors que nous profitions agréablement des beautés du site (et acceptions de prendre quelques photos avec des parfaits inconnus). Pour nous protéger de la mousson, nous nous sommes réfugiées dans une grotte avec une quinzaine d’indiens, qui avaient choisi le même point de chute pour se mettre à l’abri. Cette expérience, bien que malvenue aura été l’occasion d’expérimenter notre première mousson, un baptême de pluie qui marqua le début de bien d’autres averses (que vous découvrirez au fur et à mesure de notre voyage).

Après une trentaine de minutes à l’abri, nous décidions enfin de sortir de notre tanière. Nous n’avions plus que 30 min pour explorer le site qui nécessite assurémment une plus longue durée pour l’arpenter. Motivées comme jamais, nous nous sommes dirigées vers les grottes voisines. A la grotte 15, le maitre des clefs a eu l’immense gentiellesse de nous laisser explorer le lieu en VIP, c’était magique!

 

3 . La vieille ville d’Aurangabad    

Afin de clôturer notre séjour à Aurangabad, nous avons passé notre dernière journée à explorer la vieille ville et ses environs. Les populations accueillantes et bienveillantes se sont prêtées au jeu des caméras. Nos modèles d’un jour ont sublimé nos objectifs par leurs expressions fascinantes et singulières. Là-bas, les religions semblent cohabiter en parfaite harmonie; temples hindous et mosquées musulmanes sont voisines. La communauté musulmane vit au sein d’un quartier vivant, aux habitations modestes et colorées. La vivacité des couleurs apportent une chaleur et une gaieté au quartier, nettement plus agréable à visiter que le centre ville désordonné et bruyant d’Aurangabad.

Visiter Aurangabad 

Cette étape aurangabadienne aura été intéressante à plusieurs niveaux. Alexandra et moi avons été ravies de découvrir Ajanta et Ellora mais nous recommandons un minimum de deux jours complets pour explorer l’ensemble des grottes. Le temps nous a manqué mais nous avançons dans notre voyage satisfaite de notre découverte!

 

A Propos de nous – Nous sommes India Someday. Une agence de voyage francophone basée à Delhi et à Mumbai. Notre concept est la transparence ! Remplissez ce questionnaire en deux minutes et nous vous aiderons à planifier votre séjour en Inde.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Un peu de nous

Tout ce que vous avez besoin de savoir à propos d’un voyage en Inde est ici ! Nous avons essayé de couvrir tous les sujets possibles qui pourraient vous aider pour votre voyage en Inde. Si vous avez besoin d’aide pour planifier un voyage personnalisé en Inde, contactez nous et nous ferons en sorte qu’il soit à la hauteur de vos attente.

 

......

EN SAVOIR PLUS