LA METEO EN INDE EN JUILLET

La météo en Inde évolue rapidement, et l’on passe brusquement de la neige aux fortes pluies, de la chaleur sèche à l’humidité, ainsi que des températures clémentes à de fortes chaleurs. À la fin du mois de juin, la mousson arrive et la plus grande partie du pays est recouvert d’une épaisse couche de nuages. En Inde, le climat en juillet ne peut être qualifié que d’humide. Du Kerala (au sud) à la chaine himalayenne (au nord), du Rajasthan (à l’ouest) au Sikkim et à Darjeeling (à l’est), il pleut régulièrement et abondamment dans toutes les régions. Découvrez plus en détail les effets de la saison des pluies et son impact sur vos voyages dans ce blog. LIEN

La plupart des habitants attendent la mousson avec impatience, car la saison estivale est enfin terminée et les pluies permettent de respirer un air plus frais. Les températures chutent et on enregistre une baisse variant entre 5 et 10 ° C en moyenne. Les rivières, les cascades et les lacs regorgent d’eau et le secteur agricole devient alors très actif. C’est une bonne période pour les agriculteurs mais aussi pour les passionnés de trekking et de nature tropicale.

Pendant la mousson les pluies sont abondantes et le taux d’humidité est élevé – Crédit: -Reji

PLANIFIEZ VOTRE VOYAGE

L’INDE DU SUD EN JUILLET

Dans le Kerala, les averses sont légèrement moins fortes en juillet qu’en juin, mais il pleut plus souvent et plus longtemps. C’est une bonne période pour la randonnée notamment dans les parcs nationaux, mais il faut juste être un peu vigilant aux sangsues qui sucent le sang. Mais si vous préférez des vacances plutôt ensoleillées, le mois de Juillet n’est peut-être pas le meilleur mois pour visiter le Kerala.

Les pluies incessantes peuvent éventuellement vous empêcher de voyager comme vous le voudriez, certaines activités sont parfois interrompues. A Goa, de nombreux complexes hôteliers et restaurants sont fermés de mai à septembre, de même que sur les plages du Kerala. Si vous trouvez un complexe qui reste ouvert, vous pouvez bénéficier de réductions intéressantes sur les séjours, même les séjours de luxe. Et à Goa  et au Kerala la végétation est luxuriante à cette période et la campagne déploie une palette de verts tout en nuances.

Si vous décidez de voyager malgré le temps humide et pluvieux, nous vous recommandons de partir plutôt vers les Ghats occidentaux, où se trouve une chaîne de montagnes longue de 1 600 km classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, qui est parallèle à la côte de la mer d’Oman. Dans cette région se trouvent de nombreux parcs nationaux, des réserves animalières, des parcs forestiers ainsi que de jolies stations de montagne.

Vous ne trouverez pas seulement diverses espèces de flore et une faune sauvage spécifique dans ces collines, mais aussi d’innombrables plantations de fruits, de thé et de café. En juin, les températures y sont plus fraîches et l’air est moins étouffant que dans les villes et les plaines de l’Inde. Découvrez Wayanad , Munnar et Thekkady  au Kerala ou partez en randonnée du côté de la cascade Dudhsagar à Goa. Ooty au Tamil Nadu est également apprécié des touristes nationaux pour fuir la chaleur des villes.

Dans le Tamil Nadu les pluies ne sont pas encore très fortes en juillet, car la mousson frappe cette région entre août et novembre, le mois le plus humide étant novembre. Là-bas, le temps peut être nuageux et donc plus frais en juillet. Le Tamil Nadu ayant tendance à être très chaud le reste de l’année (sauf en hiver), le moment est plutôt propice pour le tourisme, surtout si vous venez principalement pour visiter les temples et les monuments religieux.

Un bon moment pour voir des cascades dans le sud de l’Inde – Crédit: Amit Rawat

PLANIFIEZ VOTRE VOYAGE

L’INDE DU NORD EN JUILLET

À la fin du mois de juin et au début du mois de juillet, la mousson arrive au Rajasthan et dans les autres régions du centre et du nord. Dans toutes les villes populaires du nord, comme Jaipur, Agra, Delhi, Varanasi, Rishikesh et Amritsar , les précipitations sont les plus abondantes en juillet/août

Même si le soleil a du mal à percer à travers la couche nuageuse, les températures ne baissent que légèrement et l’humidité augmente. Les voyageurs qui préfèrent la chaleur humide à la chaleur sèche peuvent venir au Rajasthan à cette période, mais ils se sentiront fatigués s’ils sont très actifs physiquement sous une chaleur écrasante.

Le courant Est des vents de mousson frappe le nord-est de l’Inde au début du mois de juin et certaines régions comme Meghalaya sont sous les trombes d’eau. Planifiez plutôt une visite dans cette région après octobre.

Attention aux inondations en ville – Crédit: Koshy Koshy

PLANIFIEZ VOTRE VOYAGE

POUR ECHAPPER A LA MOUSSON

Le meilleur moyen consiste à partir vers les régions proches de l’Himalaya, mais n’oubliez pas que pouvoir de la mousson a lieu aussi en montagne et les nuages sont alors bien présents.. Les régions du Cachemire, de l’Himachal Pradesh et de l’Uttarkhand ont connu de nombreux phénomènes météorologiques extrêmes, et des trombes d’eau se sont abattues certaines années dans ces régions. En 2013, des milliers d’habitants, de touristes et de pèlerins ont été tués près du temple sacré de Kedarnath lors d’un glissement de terrain provoqué par un orage qui est venu de la montagne et a tout emporté sur son passage. Même si cela s’est passé en juin, les glissements de terrain sont assez fréquents en juillet, soyez vigilants si vous faites de la randonnée en montagne.

Si vous voulez échapper à la chaleur et à la mousson et profiter de magnifiques paysages de montagne, le Ladakh ou les vallées reculées de Lahual Spiti pourraient être les meilleures destinations en Inde en juillet. L’État situé dans la partie la plus septentrionale de l’Inde, au milieu des hautes montagnes de l’Himalaya, offre des vues à couper le souffle et de grandes possibilités de randonnée. Le Ladakh est aussi appelé le désert froid car les précipitations sont très faibles là-bas. En juillet, les températures sont maximales dans cette région mais atteignent rarement les 30 ° C. Mais c’est aussi la haute saison touristique dans cette partie de l’Inde, alors attendez vous à ne pas être seul !

Pour échapper à la mousson, dirigez-vous vers les montagnes au nord! – Crédit: Jaidev Jamwal

 

EN RÉSUME En juillet les conditions climatiques peuvent être parfois difficiles en Inde. Il pleut beaucoup, il fait humide et il peut faire chaud. Le soleil brille rarement et les inondations et les glissements de terrain sont fréquents. Mais si les villes sont peut-être moins hospitalières en raison du manque de systèmes de drainage, les zones rurales, et particulièrement les stations de montagne, vous accueilleront avec une végétation luxuriante et des cascades impressionnantes. Dans le nord de l’Inde, dans les régions himalayennes, venir en juillet est possible, mais en juin, les conditions météorologiques sont meilleures, car les températures sont modérées et les précipitations peu abondantes. Si vous souhaitez quand même planifier votre voyage en Inde en juillet, nous vous indiquerons les meilleurs endroits pour profiter au mieux de votre circuit en cette période.

Nous vous donnerons des conseils pour bien vous préparer au voyage et vous adapter aux conditions météorologiques quel que soit le district que vous choisirez de visiter – Crédit: Amit Rawat

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Un peu de nous

India Someday est une agence de voyage francophone en Inde. Notre concept est simple – Voyager de manière indépendante et en toute transparence.

......

EN SAVOIR PLUS